Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 12:11

9782070441181FS.gifTitre original: De eetclub

 

Prix littéraire: Prix SNCF du polar européen 2010

 

Note:


premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4

 

 

Quatrième de couverture:

 

Dans un petit village de la banlieue d’Amsterdam, un groupe d’amis partage la même aisance financière, le goût de la bonne chère et du bon vin.
Les maris ont tous, semble-t-il, bien réussi, leurs épouses, qu’elles travaillent ou non, passent de longues heures à refaire le monde autour d’un verre. Ils ont même fondé un « club des dîneurs » et s’invitent sans cesse chez les uns et les autres. Mais un incendie vient briser ce bel équilibre : Evert aurait mis le feu à sa maison après avoir drogué sa femme et ses enfants. Quelques jours plus tard, sa voisine Hanneke, qui se révèle être aussi sa maîtresse, se jette par la fenêtre d’un hôtel.
Karen, la meilleure amie d’Hanneke, commence à se poser des questions sur ces morts. Soudain tous ses voisins lui semblent suspects, y compris le séduisant Simon avec qui elle a une liaison... Elle découvre peu à peu les mensonges, les rivalités et les adultères. Aidée d’une inspectrice tenace, elle met peu à peu au jour tous leurs vilains petits secrets jusqu’à faire surgir l’horrible vérité.

 

 

Avis:

 

Une fois de plus je me suis laissée tenter par la publicité alléchante "prix de l'année xxx". Habituée à la qualité des romans qui se sont vus attribués le prix polar SNCF, je suis tombée de haut. Cette lecture a été pour moi longue et ennuyeuse. Certes si on ne s'attendait pas à un polar, on aurait pu espérer trouver un roman policier truculent, croustillant ou même drôle; un desperate housewife peu être. Là où on pourrait lire des paragraphes sur des voisins inquiétants, on découvre des voisins tout ce qu'il y a de plus normaux. Pas une normalité qui peut susciter la peur ou la moindre angoisse! Non c'est banal et seulement ça! Autant dire que je me suis forcée à finir ce livre pour savoir ce qui avait vraiment justifié ce prix SNCF du polar européen 2010. Certes les 40 dernières pages sont vraiment bien, pleines de rebondissements et d'action mais ils ne s'agit que de la fin du roman. Toutes ces pages insipides pour une bonne fin... Deux semaines après le fin de la lecture, j'ai du mal à me souvenir de l'intrigue. Pourtant bon public, ce roman m'a profondément déçue........ Pour ceux qui seraient quand même tentés par Petits meurtres entre voisins, je vous rassure la majorité des critiques sont bien meilleurs que la mienne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rebecca 21/03/2014 13:06

Ah ca c'est clair que pour faire un vrai thriller laissant le lecteur en haleine et en traquant l'intrigue jusqu'au dernier mot... faut tout de meme avoir un certain talent , c'ets loin d'etre
donné à tout le monde ;-)

19/03/2012 19:49

Merci pour l'info, tu vas m'éviter de l'acheter !!

Sloopy 20/03/2012 13:15



comme je l'ai dit en fin de l'article, je suis l'une des rares personnes à ne pas l'avoir aimé. Je crois que c'est un livre pour les gens qui veulent un soupcon de polar sans pourtant que ca en
soit un vraiment. Quelque chose de plus léger. Il existe des romans légers, plein d'humour et de très bonne facture comme Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles. Mais pour moi c'est
loin d'être le cas avec ce livre.