Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 00:00

9782253006732fsDate de parution en France: 1939

 

Note:

premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4

 

Quatrième de couverture:


 Dès les premires heures à Manderley, somptueuse demeure de l'ouest de l'Angleterre, le souvenir de celle qu'elle a remplacée s'impose à ma jeune femme que vient d'épouser Maxim de Winter. Rebecca, morte noyée, continue d'exercer sur tous une influence à la limite du morbide. La nouvelle Madame de Winter, timide, effacée, inexpérimentée, se débat de son mieux contre l'angoisse qu il'envahit, mais la lutte contre le fantôme de Rebecca est par trop inégale.

Daphné de Maurier, dans Rebecca, qui est sans aucun doute le roman le plus caractéristique de son talent, fascine le lecteur et l'entraîne à la découverte d'inquiétantes réalités sans quitter le domaine familier de la vie quotidienne.


 

Avis:


Bien que le roman est connu un grand succès, Rebecca est avant tout célèbre pour son adaptation au cinéma par Alfred Hitchcock. C'est d'ailleurs, ce film qui m'a incité à me lancer dans la lecture de cet ouvrage de Daphné de Maurier.  Dans quel genre littéraire peut-on classer Rebecca? Si ca commence sur l'air d'un récit d'une rencontre amoureuse,  très vite on découvre une histoire qui cache un véritable mystère voir un roman criminel. Ecris à la première personne, l'histoire se déroule aux travers des yeux de cette héroîne sensible et naïve. Son innoncence, tout à fait conventionnelle, contribue grandement à établir une atmosphère fragile tout autour de cette jeune femme. Manderley, l'immense propriété où se Manderley-bfdd3.jpgdéroule l'histoire, est presque un personnage à part entière. Les jardins, la plage, la bibliothèque et ses ailes sont un théatre vivant pour nos personnages qui sont enchainés à ces murs. Ce chateau idyllique est une cage dorée où notre héroïne étouffe sous le poids des conventions mais surtout sous l'image omniprésente de la défunte épouse de son mari, Rebecca. Cette femme charismatique, adulée par tous, règne encore en maître sur Manderley et personne ne semble pouvoir la remplacer. Pourtant derrière ce personnage se cachent de nombreux secrets peu glorieux. Le mystère s'installe doucement dans le roman et va se distiller avec beaucoup de suptilité. On est très loin des romans actuels où tout va vite et où on sait rapidement où l'auteur veut en venir. Jusqu'aux dernières lignes, Daphné de Maurier ménage le suspens et offre des retournements de situation. Détail amusant de ce roman: jamais n'est révélé le prénom de notre héroïne.



rebecca.jpgQue dire du film alors? Je l'ai sans aucun doute préféré au roman et c'est là le talent d'Hitchcock. Dès les premières images, on est plongé dans une brume de mystère. Manderley y est immense, étrange et surtout "hanté" par la présence de Rebecca. Est-elle vivante ou morte? Vit-elle entre ses murs? Hitchcock a su accentuer le coté inquiétant de cet ouvrage par les jeux de lumières, la bande son mais surtout le jeu de ses acteurs. Les personnages n'aurait pu être mieux choisis. L'actrice incarnant Mme Denvers, la gouvernante, joue à merveille. Quel personnage angoissant, stricte et dérangeant... Certes le film n'est pas de la première jeunesse mais on se régale si on aime les Hitchcock.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sloopy
commenter cet article

commentaires

SooBrettish 07/07/2011 22:10


Il existe une version filmée encore meilleure, de l'avis de beaucoup, que celle avec Laurence Olivier: c'est celle de 1979, où figurent le superbe Jeremy Brett (Freddie dans "My Fair Lady" et
Sherlock Holmes dans la série Granada), Joana David, dans le rôle de la fille douce et timide que l'expérience mûrit, et Anna Massey, terrible dans le rôle de Mrs Danvers. Vous ne pourrez guère
voir cette version que sur You Tube, car "Rebecca" 1979 n'est toujours pas édité, comme beaucoup d'oeuvres de cet acteur systématiquement sous-estimé. Si vous voulez en savoir plus sur la campagne
que nous avons entreprise afin que lui soit décerné un prix BAFTA posthume qui lui rende sa juste place, visionnez la video "A Journey through Time", qui est aussi belle qu'intéressante...


Sloopy 15/07/2011 20:12



merci beaucoup pour ces indications. Je vais effectivement de récuperer ce film sur youtube.