Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 22:24

le_liseur.jpgTitre original: Der Vorleser

 

Année de publication en France: 1996

 

Note:

 

premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-7

 

Quatrième de couverture:

 

A quinze ans, Mickaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain.

Sept ans plus tard, Mickaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Mickaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui,sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais.

Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit: "Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération que j'aurais moins bien su camoufler que les autres?"

 

 

Avis:

 

Je ne savais pas à quoi m'attendre en ouvrant ce roman: un histoire d'amour? un livre sur la guerre? le récit d'une condamnation?. "Le liseur" est un peu tous ces thèmes à la fois. Au long de cet ouvrage à la première personne,  Mickaël, le narrateur, nous livre ses pensées et leur cheminement, le passage de sentiments simples d'adolescent tels que le désir et l'envie vers des émotions plus contradictoires voir insoutenables des découvertes de l'âge adulte  et de la vérité. Alors que la jeunesse allemande d'après guerre semble vouloir trouver des coupables à un passé dont ils portent le poids de la honte, Mickaël se sent étranger et ne peut se résoudre à condamner simplement  son ancienne amante. Comment une femme qu'il a aimé peut aussi être une criminelle? Sans lui pardonner, il veut comprendre Hanna et exorciser ses propres sentiments. On ressent sa culpabilité, sa colère d'avoir pu aimer une femme ayant participé à des crimes de guerre.  Hanté par ses souvenirs et l'image de cette femme, Mickaël  est "prisonnier" de ce premier amour et sa tragique tournure. L'écrivain évoque les faits relatifs à la guerre sans entrer dans une description des atrocités des camps de concentrations que le lecteur a bien sûr en tête. Il ne s'agit pas là du sujet du roman mais du cadre. Avec simplicité, Bernhard Schlink, l'auteur, nous amène à nous interroger sur l'acceptation, sur la culpabilité,sur le poids du passé, et sur la difficulté de porter un jugement sur des actes en temps de guerre avec cette question d'Hanna lors de son procès:" Qu'est-ce que vous auriez fait?". Sans être une condamnation, ni même une demande de pardon, "le liseur" ne laisse pas de marbre entre la douceur de la première partie et la dure réalité  de la suite de l'histoire.  Un beau roman, facile à lire qui mérite largement sa place dans une bibliothèque éclectique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sloopy
commenter cet article

commentaires

Luna 20/03/2011 11:00


Je trouve que "le Liseur" est réellement un livre magique : Bernhard Schlink sait si bien parler des sentiments, c'est incroyable !!

L'histoire en elle-même peut être assez dérangeante (vision personnelle) : le nazisme et l'amour "différent" gène beaucoup de personne... Mais c'est fait avec une telle beauté des mots que ça passe
tout seul ! (ce qui n'est pas de cas de tant de livre que ça finallement : Nabokov écrit merveilleusement, mais son livre Lolita me dégoute profondément...)

Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "Le Liseur" de Bernhard Schlink sur mon blog...


Joli article, je reviendrais ;)

Bonne continuation !!


Nounouche 13/02/2011 21:05


Là aussi, lu il y a bien longtemps mais j'avais adoré l'histoire et l'écriture. Je l'ai d'ailleurs gardé dans ma bibliothèque pour un jour replonger dedans !