Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 11:40

9782757807255FS.gifTitre original: Röddin


Année de parution en France: 2007


Note:


premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4

 


Quatrième de couverture:


Mauvaise publicité pour l'hôtel de luxe envahi par les touristes! Le pantalon sur les chevilles, le Père Noël est retrouvé assassiné dans un sordide cagibi juste avant le traditionnel goûter d'enfants. La direction impose la discrétion, mais le commissaire Erlendur Sveinsson ne l'entend pas de cette oreille. Déprimé, assailli par des souvenirs d'enfance douloureux, il s'installe dans l'hôtel et en fouille obstinément les moindres recoins....


 

Avis:


Nous retrouvons une nouvelle fois le commissaire Erlendur et son équipe au coeur d'une affaire hors du commun. La victime est un  Père Noël /  concierge qui habite depuis plusieurs décennies dans une pièce au sous sol d'un hôtel  et  que personne ne semble connaître. Bizarrement, le crime en lui-même m'a dérangé de part son côté sordide. Loin de tous les policiers où il est question de massacre ou de torture, le coté grotesque de ce meurtre le rend tout à fait singulier. La place de la police scientifique est réduite au minimum, ce qui laisse libre champs à une enquête plus "traditionnelle" et ce, pour notre plus grand plaisir. Cette nouvelle  aventure du commissaire Erlendur nous permet de mieux appréhender ce personnage atypique en découvrant les secrets douloureux de son enfance. Cette sorte de huis clos au sein de l'hôtel réveille les souvenirs d'Erlendur et nous donne l'impression d'une double enquête: une sur le meurtre du père noël et l'autre sur l'histoire du commissaire.

Le roman prend réellement forme une fois que les recherches des policiers touchent  le passé de la victime ( un peu tard à mon goût dans le court de l'historie). En dépit de la qualité de l'écriture et du rythme lent mais savoureux Arnaldur Indridason, je n' ai pas retrouvé  dans "la voix" le charme et l'ampleur que j'avais eu plaisir à découvrir dans "la femme en vert". Cependant ce roman est un très bon policier et qui démontre la qualité des auteurs scandinaves.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

vivi 19/04/2011 23:31


J'ai tout lu d'Indridason (à part le dernier qui est encore sur ma PAL) et j'ai tout aimé. Je crois que La Voix était celui par lequel j'ai commencé les aventures d'Erlendur. Puis, j'ai essayé de
les prendre dans l'ordre.


Sloopy 20/04/2011 17:38



Il me reste Hiver Articque que je n'ai pas encore lu et aussi le dernier. 



Marion 18/04/2011 22:21


Merci pour ton commentaire sur mon blog, il y a une dizaine de jours.
Je n'ai pas lu ce livre mais j'ai en lu plusieurs de cet auteur comme la femme en vert (celui que j'ai préféré), l'homme du lac. Ces livres me plaisent en général (mais ne me laissent pas un
souvenir impérissable).


18/04/2011 20:18


J'ai lu "L'homme du lac" de cet auteur et j'ai beaucoup aimé même si j'ai eu du mal avec les noms "très spéciaux" des personnages que j'avais parfois du mal à déchiffrer !!


Sloopy 18/04/2011 21:34



les noms sont particuliers et on ne s'y habitue pas vraiment