Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 16:33

polarTitre original: The cabinet of curiosities

 

Année de publication en France: 2003

 

Note:

 

premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4premiere-etoile-lucien-jean-baptiste-L-4

 

 

Quatrième de couverture:

 

Manhattan. Les ouvriers d'un chantier de démolition découvrent avec horreur parmi les gravats des ossements humains. L'enquête menée par Pendergast, du FBI, l'archéologue Nora Kelly et le journaliste William Smithback établit qu'il s'agit des restes de trente-six adolescents, victimes d'un tueur en série, le Dr Leng, ayant sévi à New York vers 1880. Les jours suivants, plusieurs meurtres sont commis selon le mode opératoire de Leng.

Se peut-il que ce dingue soit toujours vivant? Ou aurait-il fait des émules?

 

 

Avis:


Encore une fois Preston & Child arrivent à savamment mélanger enquête, thriller, aventure et histoire. Comme à leur habitude, les auteurs ne perdent pas de temps en pages inutiles et propulsent le lecteur au coeur du roman dès les premières pages. L'ambiance étrange et glauque des cabinets de curiosités ne laissera pas indifférent.


L'inspecteur Pendergast est de retour dans cette nouvelle aventure; toujours aussi étrange, hors du commun. Une des caractéristiques des romans de Preston et Child est de présenter Pendergast comme personnage récurent et souvent fil conducteur sans pourtant qu'il soit le personnage principal du roman. Les autres protagonistes de l'histoire comme ici William Smitback (déjà croisé dans Relic) ont une place toute aussi importante dans le déroulement de l'enquête voir même plus marquée dans le cas de Nora Kelly du Museum d'histoire naturelle. Tous les personnages principaux appartiennent à des corps de métier différents et apportent leur savoir-faire au cours des recherches: l'inspecteur du FBI, l'archéologue, le journaliste et le policier. Cet équilibrage des rôles et leur variété dans le roman permettent, à mon sens, de maintenir une plus grande largeur de champs d'action pour les auteurs et de ne pas focaliser le lecteur sur Pendergast dont l'originalité pourrait en trop grande dose être déroutante. Quelques éléments viennent s'ajouter au grand puzzle de l'histoire de Pendergast (dont quelques liens avec l'enquête en cours m'ont semblé tirés par les cheveux).


La chambre des curiosités réserve son lot de rebondissements, de suspens et de mystère. L'aventure est au rendez-vous et on se laisse facilement prendre dans les filets de Preston et Child qui démontrent une nouvelle fois la grande qualité de leur écriture à quatre mains.


 

curiositycabinet.jpg



Partager cet article

Repost 0

commentaires