Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 14:37

51RVWQKMJZL._SL500_AA300_.jpgAvec l'arrivée sur nos écrans de deux nouvelles adaptations, La guerre des boutons de Louis Pergaud refait surface sur les étales des  librairies. A noter que Pocket propose une édition (avec le texte intégral) pour le prix dérisoire de 1,90€!!!! Une bonne raison pour découvrir ou redécouvrir ce livre frais, drôle et qui sent bon l'enfance.


"Les quatre guerriers et le chef se déchaussèrent et mirent leurs bas dans leurs chaussures; puis ils s'assurèrent qu'ils n'avaient pas perdu leur morceau de craie, et, l'un derrière l'autre, le chef en tête, la pupille dilatée, l'oreille tendue, le nez frémissant, ils s'engagèrent sur le sentier de la guerre pour gagner le plus directement possible l'église du village ennemi, but de leur entreprise nocturne.
Attentifs au moindre bruit, s'aplatissant au fond des fossés, se collant aux murs ou se noyant dans l'obscurité des haies, ils se glissaient, ils s'avançaient comme des ombres, craignant seulement l'apparition insolite d'une lanterne portée par un indigène se rendant la veillée ou la présence d'un voyageur attardé menant boire son carcan. Mais rien ne les ennuya que l'aboi du chien de Jean des Gués, un salopiot qui gueulait continuellement.
Enfin ils parvinrent sur la place du moutier et ils s'avancèrent sous les cloches. Tout était désert et silencieux. Le chef resta seul pendant que les quatre autres revenaient en arrière pour faire le guet. Alors prenant son bout de craie au fond de sa profonde, haussé sur ses orteils aussi haut que possible, Lebrac inscrivit sur le lourd panneau de chêne culotté et noirci qui fermait le saint lieu cette inscription lapidaire qui devait faire scandale le lendemain, à l'heure de la messe, beaucoup plus par sa crudité héroïque et provocante que par son orthographe fantaisiste:

                                                 Tou lé Velrant çon dé paigne ku!

Et quand il se fut, pour ainsi dire, collé les quinquets sur le bois pour voir " si ça avait bien marqué", il revint près des quatre complices aux écoutes et, à voix basses et joyeusement, leur dit: 
- Filons!"


La guerre des boutons de Louis Pergaud
Editions Pocket (septembre 2011)
p23/24

guerre-des-boutons-61-09-g.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sloopy
commenter cet article

commentaires

Laeti (histoires-de-livres) 26/10/2011 10:50


Je l'ai téléchargé en e-book sur Internet, mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire! Et je ne sais pas si j'en aurai le temps avant que le film ne soit plus en salle!
(Sur internet, il est gratuit!)


Sloopy 06/11/2011 15:49



Même si je possède une liseurse électronique, je ne peux m'empêcher de préférer les versions papiers